Non classé

Égaré en chemin, I’m lost, tu verras le pire, I’m lost.

La joie, la tristesse, les humeurs qui me traversent, rattrapé par de vieux démons qui n’attendent pas minuit pour se manifester. J’ai voulu tout contrôler, croire qu’une autre vie était possible, me voilà plus perdu que jamais. Et l’on se rappellera, au-delà des heurts et des lassitudes, la beauté éphémère des combats perdus d’avance. L’enfant en moi hurle et réveille l’artichaut qui me sert de cœur. Je veux des cris, des pleurs, des amours impossibles. Je veux laisser couler ces larmes qui me rongent, retrouver l’humain en moi, raviver la flamme de mes rêves d’autrefois. Rien n’avait d’importance, t’en souviens-tu ? On avait le droit de s’en foutre, mais j’aurais dû te dire que tu étais le monde. (suite…)